croupier


croupier

croupier, ière [ krupje, jɛr ] n.
• 1797; « associé d'un joueur » 1690; cavalier croupier 1657; de croupe
Employé(e) d'une maison de jeu, qui tient le jeu, paie et ramasse l'argent pour le compte de l'établissement. Râteau de croupier.

croupier nom masculin (de croupe) Employé d'une maison de jeux, chargé de diriger les parties. Personne qui acquiert d'un associé d'une société en nom collectif les avantages et les inconvénients qui découlent de la qualité d'associé (droit aux bénéfices et prise en charge des pertes) sans avoir cette qualité. Bénéficiaire des croupes versées par les fermiers généraux.

croupier, ère
n. Employé(e) d'une maison de jeu qui tient le jeu et la banque pour le compte de l'établissement.

⇒CROUPIER, subst. masc.
A.— Domaine des jeux
1. Employé d'un établissement de jeu, d'un casino, qui veille au déroulement normal des parties, reçoit les enjeux et paye les gagnants (selon les jeux, il tient les cartes, fait tourner la roulette, etc.). Croupier de boule, de roulette; un croupier de Monte-Carlo. Le croupier lança la boule (MALRAUX, Cond. hum., 1933, p. 358). Le geste généreux du croupier, fermant les yeux sur une tricherie (ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 463) :
Les martingales, les systèmes
Et les croupiers qui ont le droit
De taper de loin sur vos doigts
Quand on veut faucher une mise.
COCTEAU, Théâtre de poche, 1949, p. 108.
Râteau de croupier. Servant à ramasser les jetons et plaques des enjeux. Mais le jeu, comme un râteau de croupier, finit par attirer l'attention de tous (REIDER, Mlle Vallantin, 1862, p. 50).
2. Vx (ou HIST. DES JEUX). ,,Celui qui est de part au jeu avec quelqu'un qui tient la carte ou le dé`` (Ac. 1798-1878). ,,Il a gagné beaucoup au jeu, mais il n'en profite pas seul, il a bien des croupiers`` (Ac. 1798-1878).
B.— Domaine des affaires
1. Vx. Celui qui a un intérêt dans une entreprise financière (d'apr. Ac. 1798-1878 ). (attesté aussi par les dict. gén. du XIXe s.).
2. Mod., DR. COMM. Dans une société de personnes, tiers pris en sous-ordre par un associé, pour partager les risques et les profits, et qui se dissimule derrière cet associé vis-à-vis des autres (d'apr. CAP. 1936 et BARR. 1967). Convention de croupier (BARR. 1974).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1657 cavalier croupier (SCARRON, R. comique, II, 1); 2. 1690 « celui qui, à certains jeux, est associé à un autre joueur [se tenant derrière lui] » (FUR.); p. ext. 1797 « celui qui dans une maison de jeux, dirige les parties » (d'apr. BL.-W.1-5); 3. 1690 « associé secret dans un traité, une ferme » (FUR.). Dér. de croupe; suff. -ier; cf. a. fr. croupier « sédentaire, casanier [celui qui demeure assis] » 1er quart XIIIe s. ds T.-L. Fréq. abs. littér. : 48.
DÉR. Croupe, subst. fém., arg. L'activité de croupier (v. ce mot A 1). [Les croupiers] vous filoutent un louis ou deux (...) Ce truc est très en vogue dans le monde de la « croupe » (HOGIER-GRISON, Hommes proie, Monde où l'on triche, 1re série, 1886, p. 122). []. 1re attest. 1768 « part donnée à quelqu'un dans les bénéfices d'une ferme, d'une entreprise » (doc. ds BRUNOT t. 6, p. 487, note 2); dér. régr. de croupier « associé secret dans une ferme ».

croupier, ière [kʀupje, jɛʀ] n.
ÉTYM. 1657; de croupe.
———
I Vx (fém. non attesté).
1 Personne qui monte en croupe, derrière qqn.Adj. ou appos. || Cavalier croupier.
1 (…) le chevaucheur croupier se laissa tomber à terre et se mit à rire.
Scarron, le Roman comique, II, 1.
2 (1676). Personne qui, étant de moitié avec un joueur de cartes, de dés, se tenait derrière lui.
2 Chamillart prit des croupiers (au jeu du roi), parce que le jeu était gros (…)
Saint-Simon, Mémoires, 70, 118, in Littré.
Personne qui se tenait derrière le banquier, au jeu de la bassette.
———
II (1797; du sens I, 2). Mod.
1 Employé, employée d'une maison de jeu, qui tient le jeu, paie et ramasse l'argent pour le compte de l'établissement. Changeur (I.). || Les croupiers du casino de Nice, de Monte-Carlo. || Laisser un pourboire au croupier. || Rateau de croupier.Au fém. (rare, à cause de l'homonymie. On dira plutôt : elle est croupier au casino de X). || « Un casino à la James Bond où les annonces sont faites en français par des croupières terriblement sexy » (Paris-Match, no 1280, 17 nov. 1973). || « (Elle) est la première femme croupier ou croupière de France » (Cosmopolitan, août 1984, faisant référence à un décret du 23 mai).
tableau Noms de métiers.
2 N. m. Dr. comm. || Convention de croupier : convention selon laquelle l'associé d'une société particulière cède à une tierce personne une partie des intérêts qu'il a dans la société sans que cette tierce personne (dite croupier) entre dans la société (cf. Code civil, art. 1861).
HOM. (Du fém.) Croupière.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Croupier — am Spieltisch Der Croupier ist Mitarbeiter einer Spielbank und verantwortlich für den regelgerechten Ablauf des Spiels am Tisch. Er ist Spielleiter bei Kartenspielen wie Black Jack, Poker und Baccara oder er regelt die spieltechnischen… …   Deutsch Wikipedia

  • Croupier — Sm Angestellter einer Spielbank per. Wortschatz fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. croupier, einer Ableitung von frz. croupe f. Hinterteil (Kruppe; zu den germanischen Entsprechungen s. Kropf). Zunächst Bezeichnung für eine Person, die …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • croupier — CROUPIER. s. m. Celui qui est de part au jeu avec quelqu un qui tient la carte ou le dé. Il a gagné beaucoup au jeu, mais il n en profite pas seul, il a bien des croupiers. C est un bon croupier qu un tel, il conseille bien. À la charge que les… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • croupier — one who clears the winnings from the table in gambling, 1731, from Fr. croupier (17c.), originally one who rides behind another, on the croup or rump of a horse (a word of Germanic origin); hence extended to any one who backs up another; a second …   Etymology dictionary

  • Croupier — Croupier: Die Bezeichnung für den Gehilfen des Bankhalters (im Glücksspiel) wurde im 18./19. Jh. aus gleichbed. frz. croupier entlehnt. Dies bedeutet als Ableitung von frz. croupe »Hinterteil« (vgl. ↑ Kruppe) eigentlich »Hintermann«, dann… …   Das Herkunftswörterbuch

  • croupier — Croupier. s. m. Celuy qui est de part au jeu avec quelqu un qui tient la carte ou le dé. Il a gagné beaucoup au jeu, mais il n en profite pas seul, il a bien des croupiers. c est un bon croupier qu un tel, il conseille bien. à la charge que les… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Croupier — Crou pi*er (kr[=oo] p[i^]*[ e]r), n. [F.; prop., one who sits on the croup, and hence, in the second place; an assistant. See 1st {Croup}.] 1. One who presides at a gaming table and collects the stakes. [1913 Webster] 2. One who, at a public… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Croupier — (fr., spr. Krupich), 1) der stille ungenannte Theilnehmer eines Compagniegeschäfts, zu dem er das Geld theilweise hergibt; 2) Gehülfe einer Bank beim Hazardspiele, welcher die von den Pointeurs verlorenen Gelder einzieht …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Croupier — (franz., spr. krūpjē), Gehilfe einer Spielbank, »Bankwart«, der die von den Pointeurs gesetzten Gelder einzieht oder auszahlt …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Croupier — (frz., spr. krupĭeh), Gehilfe des Spielbankhalters, der die von den Pointeurs verlorenen Gelder einzieht; auch stiller Teilnehmer einer Handelsgesellschaft …   Kleines Konversations-Lexikon